Comment le digital peut-il améliorer « l’expérience investisseur » ?

4 octobre 2019

L’environnement de la gestion d’actifs évolue sans cesse. L’essor des technologies numériques contribue à bousculer l’ordre établi et engendre l’émergence de nouveaux business model. Le digital casse les codes… et transcende totalement les habitudes. Au point de devenir un outil pour améliorer l’expérience des investisseurs ? Oui.

Le digital, un élément clé pour une société de gestion

Le digital est une véritable révolution que certains acteurs ont su identifier, et avec laquelle ils ont pu évoluer. Il suffit de prendre l’exemple du retail avec le e-commerce. Les enseignes qui ont rapidement identifié les enjeux du digital et ont pris ce virage, capitalisent sur l’innovation et augmentent leur chiffre d’affaire. Dans le monde de la gestion de portefeuille, et en particulier dans l’immobilier, le constat est tout autre. Le modèle économique est, il faut l’avouer, rentable. Ainsi, par confort, peu d’acteurs se sont engagés dans le digital comme outil d’innovation. Pourtant, le digital est une belle opportunité de création de valeur.   

Dans une étude parue en 2017, Mc Kinsey estime que le digital peut engendrer 18 % à 30 % de résultat opérationnel additionnel grâce notamment à l’amélioration de l’expérience pour une société de gestion proposant de la gestion active à ses clients. Le digital est une réelle opportunité de croissance pour les acteurs de la gestion. Ces derniers ont conscience de ces enjeux, mais peu encore utilisent le digital. La mutation du secteur nécessite de s’adapter. Une grande partie des sociétés de gestionperçoivent la pertinence de l’utilisation du Big Data et des composantes du digital dans les activités commerciales, mais seulement une minorité agissent.

Pourtant, le moment d’agir est venu. Il faut regarder du côté des FinTech, des néobanques, des robots advisors. Beaucoup de projets émergent et viennent grignoter des pans d’activité des sociétés de gestion. Nous sommes encore à l’âge de pierre dans le monde de la gestion immobilière, pourtant la menace est réelle et le changement est déjà là.

Quelle est la bonne réponse ? Il faut disposer d’une solution digitale sur-mesure. Attention aux offres « clé en main » et au déploiement d’outils digitaux complexes. Pour une société de gestion, l’important est autant l’outil que la formation des collaborateurs pour qu’ils s’emparent du digital au quotidien. Chez Mata Capital, nous avons des personnes qui développent de nouveaux outils pensés pour la souscription des investisseurs, pour la gestion d’actifs ou encore pour le sourcing et l’identification d’opportunités d’acquisition. Avoir les compétences en interne permet d’agir rapidement et de manière précise au regard de ce que nous voulons atteindre.  

L’innovation peut simplifier la vie des investisseurs

L’innovation digitale peut venir accompagner l’expérience des investisseurs. Outil d’innovation, d’accompagnement et d’aide à l’investissement ou à la gestion d’actifs, le digital est complémentaire à l’expertise des collaborateurs.

L’expérience d’investissement est aujourd’hui beaucoup plus complexe, et plus laborieuse, du fait de la régulation très forte (Directive MIF2, DIC PRIIPS, RGPD). Le digital peut redonner de l’intérêt. La collecte de données et la puissance des nouveaux outils sont des leviers pour aider les investisseurs à comprendre  les solutions d’investissement qu’ils choisissent, et apporter une touche ludique à tout le process.

Les innovations des Fintech également permettent de simplifier la vie des investisseurs (paiement en ligne, signature électronique, Blockchain), car les avancées réalisées peuvent ensuite être implémentées par les sociétés de gestion. Comme des « briques », les acteurs de la gestion peuvent renforcer leur proposition de valeur avec des innovations majeures issues de la Fintech. Mata Capital a notamment développé avec Consensys et l’étude notaires Screeb une plateforme blockchain destinée aux fonds immobiliers. Cette plateforme offre plusieurs fonctionnalités majeures pour les investisseurs :

Le digital et notamment le marketing digital sont également des outils de conquête d’investisseurs. Jeunes et connectés, certains investisseurs peuvent être sensibilisés via des canaux numériques – comme les réseaux sociaux – ce qui pousse les équipes à repenser leur modèle de communication.

Enfin, le digital est aussi la clé pour répondre à l’exigence croissante des investisseurs. Ces derniers ont de plus en plus une vision « ATAWAD : AnyTime, AnyWhere, AnyDevice » et veulent accéder à l’information quand ils veulent, où ils veulent, sur n’importe quel support. Une exigence qu’il faut accompagner et à laquelle le digital est la meilleure réponse.

L’innovation peut faciliter la gestion des actifs immobiliers

Depuis la due-diligence d’acquisition, jusqu’à la cession des actifs en passant par leur gestion, une masse conséquente de données et de documents sont produits par nos équipes et leurs partenaires. En interne, nous développons une solution pour consolider les données, les exploiter et prendre des décisions. Avec plus d’une centaine d’actifs sous gestion et un grand nombre de locataires, cela constitue une base d’information gigantesque, exploitable et exploitée. Au final, il en résulte une meilleure gestion des actifs immobiliers.

On le voit avec ces exemples, le digital permet de repenser l’organisation afin de favoriser la collaboration transversale entre les métiers. Cela suppose de créer des passerelles dans les systèmes d’information afin que les silos métiers communiquent.

Il est important de rappeler que Big Data, Machine Learning, Blockchain, Robot Advisors ne sont que des technologies, servant d’outils aux professionnels afin de permettre d’atteindre un objectif ou de résoudre une problématique. Le fonctionnement d’un algorithme dépend de la façon dont l’humain l’a construit. Le digital est un moyen pas un tout.

Voir toutes les news