Mata Capital finalise l’acquisition d’un portefeuille parisien pour un montant de 61,2 millions d’euros

24 juin 2019

Mata Capital, acteur spécialisé sur les stratégies d’investissement à création de valeur, a finalisé fin avril l’acquisition d’un portefeuille d’une vingtaine d’actifs situés à Paris et bénéficiant d’un potentiel de valorisation à moyen terme.

En complément de la stratégie d’investissement « core plus » du fonds MCF Retail High Income positionné depuis novembre 2015 sur le commerce de proximité dans les grandes agglomérations françaises, Mata Capital a lancé fin 2018 un deuxième fonds MCF Quality Street dont l’objectif est d’acquérir, à Paris, des actifs diversifiés (principalement de commerce, de bureau et de résidentiel) bénéficiant d’un potentiel de création de valeur à moyen terme.

Dédié exclusivement aux investisseurs professionnels, cet OPPCI (Organisme de Placement Professionnel Collectif Immobilier) a réalisé un premier closing fin 2018 auprès d’organismes bancaires, mutuelles, compagnies d’assurance et family offices lui permettant de réaliser ses premiers investissements. Le fonds est ouvert à la souscription jusqu’à la fin de l’année et sera ensuite clos afin de réaliser le travail de valorisation des actifs immobiliers. Mata Capital vise un maximum de 200 millions d’euros d’investissement sur une période de 4 ans afin de respecter les critères de sélectivité élevés de l’équipe de gestion, « élément essentiel pour générer une performance cible supérieure à 8% dans un marché aussi compétitif que celui de Paris intra-muros », rappelle Laurent Delautre, gérant du fonds MCF Quality Street.

Le premier portefeuille d’actifs représente une surface de l’ordre de 10 500 m² et est composé :

Ce portefeuille mixte a été acquis à un prix moyen de l’ordre de 5 700 euros/m² auprès de plusieurs propriétaires privés, et génère un rendement net immédiat de 4%.

« Pour le compte du fonds MCF Quality Street, nous avons investi dans des actifs générant un rendement immédiat intéressant pour Paris et bénéficiant d’un potentiel de création de valeur important, qui sera mis en œuvre par des opérations de rénovation/restructuration, de commercialisation dynamique, de surélévation ou de découpe afin d’augmenter significativement le revenu locatif », rajoute Laurent Delautre.

Voir toutes les news